Communales 2020 et Covid-19 : Quelles dispositions sanitaires pour éviter un pic de la pandémie ?

Dans un contexte de crise sanitaire liée au covid-19, les béninois vont se rendre aux urnes le 17 mai prochain pour le compte des communales de 2020. Etant donné le contexte et la vitesse de propagation du covid-19, quelles seront les dispositions sanitaires pour éviter un pic de la pandémie ? C’est le sujet du Facebook live tenue par la plateforme avec pour invités le médecin, juriste-politiste Dr Alamou GADO et Franz OKEY coordonnateur de la plateforme Transparence 229.

Depuis décembre 2019, l’humanité est fragilisée par la crise de la pandémie liée au coronavirus. En l’absence de vaccin et de traitement efficaces certifiés, la pandémie gagne du terrain sur la planète touchant pratiquement tous les pays du monde entier. Au Bénin, alors que le nombre de cas infectés ne cesse de décupler, le gouvernement décide de lever certaines mesures sanitaires comme la réouverture des salles de classe et le cordon sanitaire. Dans ce contexte de crise sanitaire, alors que certains pays ont opté pour le confinement, d’autres au report des scrutins, le Benin va aux urnes dans le cadre des communales de 2020.

Avec le Dr Alamou GADO et Franz OKEY, des recommandations ont été faites à l’endroit de l’Etat central, des organes de gestion des élections et des citoyens.

Communales 2020 : entre impératif constitutionnel et urgence de santé publique

L’urgence constitutionnelle est une obligation que la Constitution impose au pouvoir étatique et l’une des urgences constitutionnelles est l’organisation des élections à bonne date a clarifié le Dr Alamou. Mais il n’y a pas que ça a-t-il poursuivi. Il y a aussi l’urgence de santé publique des individus. La Constitution du Bénin du 7 novembre 2019, en son article 8 stipule que la personne humaine est sacrée et inviolable. Aussi en son article 9, la Constitution stipule que tout individu a droit à la vie, à la liberté, à la sécurité et à l’intégrité de sa personne. Selon le Dr Alamou, la loi fondamentale du Bénin est claire et précise. La protection de la vie humaine est aussi une urgence constitutionnelle. Et entre les deux urgences constitutionnelles, on ne peut en aucun cas mettre en péril la vie des citoyens au détriment de la tenue d’élections.

A situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles

Pour le coordonnateur Franz OKEY, il serait judicieux d’ajourner sine die les élections à l’instar de l’Éthiopie. Toutefois, la tenue du scrutin étant, il urge de prendre conscience du risques imminents et de prendre des précautions pour éviter un pic de la pandémie. A cet effet, les invités ont formulé des recommandations à divers niveaux.

Aux partis politiques, les recommandations consistent à :

  • distribuer des masques doit être une priorité bien que la CENA ait annoncé la mise à disposition de masques à chaque électeur avant l’entrée au poste de vote, les partis politiques doivent garantir les masques à chaque électeur afin d’assurer leur sécurité de leur domicile à leur centre de vote ;
  • à accentuer la sensibilisation et en langues locales en prenant d’assaut les radios communautaires ;
  • veiller à ne plus organiser des regroupements peu importe l’effectif jusqu’au jour du scrutin ;
  • à sensibiliser les électeurs sur le respect strict et rigoureux des mesures mises en place par la CENA ;

Au gouvernement, les recommandations consistent à :

  • mettre en place de dispositif du lavage systématique des mains pour les électeurs ;
  • installer des dispositifs de prise de température pour tous les électeurs à l’entrée du bureau de vote ;
  • la mise à disposition de masque facial pour tous les électeurs ;
  • opter pour le port de gant exceptionnellement pour les électeurs pendant le vote dans l’isoloir et les jeter systématiquement dans une poubelle ;

Enfin aux citoyens électeurs, nous recommandons de :

  • Respecter strictement et systématiquement les gestes barrières : tousser dans le creux du coude, porter un masque facial recouvrant le nez et la bouche, se laver systématiquement et régulièrement les mains à l’eau et au savon ou utiliser un gel désinfectant, respecter une distanciation sociale entre les autres électeurs ;
  • Respecter la distanciation sociale entre les électeurs soit 1m de distance au moins avec les autres électeurs ;
  • Éviter les regroupements.

La menace de la pandémie du covid-19 est réelle et doit être prise au sérieux. Respectons les gestes barrières de même que les mesures sanitaires pour nous protéger et protéger nos proches.

L’intégralité du facebook live