Extrémisme violent à l’ère du numérique : les candidatures sont ouvertes pour l’atelier

La Plateforme Citoyen 229 organise du 17 au 18 septembre 2021 un atelier sur l’extrémisme violent à l’ère du numérique. Les candidatures sont ouvertes du 20 août au 4 septembre 2021.

Jeunesse africaine face à l’extrémisme violent à l’ère du numérique

Les actes d’extrémisme violent se développent depuis quelques années dans le monde. Les pays de la région du Sahel sont sous la menace de ce phénomène à divers degrés. Des efforts continus sont faits pour vaincre le terrorisme. Toutefois, au cours des dernières années, l’augmentation significative de l’insurrection violente et les efforts de recrutement de groupes extrémistes dans la région du Sahel ont suscité de plus en plus d’inquiétudes. Le Bénin étant un pays limitrophe du Burkina-Faso et du Niger, doit renforcer sa sécurité et impliquer les jeunes dans la lutte contre l’extrémisme violent. La question de la réduction de la vulnérabilité et du renforcement de la résilience des jeunes contre l’extrémisme violent est donc une priorité politique pour les gouvernements.  Il urge de former un cadre de concertation de jeunes à travers des processus inclusifs en leur donnant des outils pour prévenir et contrecarrer la radicalisation. A l’ère du numérique où nous sommes, les réseaux ainsi que les médias sociaux constituent de puissants outils de propagande qui pourraient contribuer à la lutte contre l’extrémisme violent dans nos sociétés. Appel à candidature pour la lutte contre l'extrémisme violent

Saisissant le contexte au Bénin, Citoyen 229 ambitionne réunir les jeunes blogueurs, activistes des droits humains, acteurs culturels et religieux, les citoyens du web 2.0 pour échanger sur l’apport du numérique dans la lutte contre l’extrémisme violent. Il permettra d’une part de faire un partage d’expérience avec des acteurs du numérique, des juristes pour découvrir des astuces et apprendre de leurs expériences mettant à contribution le numérique dans la lutte contre l’extrémisme violent. L’atelier sera animé principalement par le magistrat nigérien Moustapha Diallo, un expert des questions de l’extrémisme violent. D’autres experts de la question de la sous-région seront également sollicités pour animer des communications. A la fin de ladite session, les jeunes feront un plaidoyer autour de la thématique avec des propositions aux autorités afin de renforcer la sécurité et le respect des droits humains. Ainsi ils pourront définir et examiner des réponses globales concrètes aux menaces que représente l’extrémisme violent dans la région.

Soumission des candidatures

L’appel à soumission des candidatures est ouvert via un formulaire disponible en ligne du 20 août au 4 Septembre 2021. La phase de sélection se déroulera dans la première quinzaine du mois de septembre 2021. N’attendez pas les dernières heures, remplissez en même temps votre formulaire.

Fulgencia HOUNTONDJI, Contributeur Citoyen 229