Les organisations de la société civile du Bénin édifiées sur les gouvernements ouverts

Sous l’impulsion de la section des affaires publiques de l’Ambassade des États-Unis d’Amérique près le Bénin, les organisations de la société civile du Bénin prennent part à un renforcement de capacités sur les OSC et le Gouvernement ouvert. Cette session qui se tient sur cinq jours est animée par le consultant diplomatique, M. Akram ELIAS.

Après une situation du contexte global de l’initiative de cet atelier, avec le rappel de la raison d’être des OSCs à la lumière de l’expérience américaine, Akrim Elias s’est attardé sur les cinq étapes pour organiser la société civile et nouer des partenariats avec le gouvernement. Ces étapes vont de l’initiative ou l’individualisme, à l’opérationnalisation du droit à l’association, le développement d’une stratégie communautaire, la coalition et le partenariat avec le gouvernement. Dans cette dernière étape particulièrement, il n’a pas manqué de rappeler la nécessité pour les OSC de « …ne pas faire la politique ou s’immiscer dans la politique » dans le processus de partenariat avec le gouvernement. La raison d’être d’une OSC étant fondée sur deux objectifs principaux : l’auto gouvernance des communautés à la base et l’établissement des partenariats avec le pouvoir public.

Animée dans une ambiance participative de toutes les composantes de la société civile béninoise représentées, la séance a été riche en group work sur des cas pratiques suivi de partage d’expérience tout au long de la formation. Il faut souligner que les participants sont répartis en groupe pluri acteurs constitué de leaders d’OSCs, de Journalistes, d’organisations de jeunes, et d’activistes des médias sociaux notamment la plateforme Citoyen 229, fortement représentée.

Les membres de la plateforme #Citoyen229
©Citoyen229

Pour cette première journée d’activité, la séance s’est articulée autour de cinq axes que sont : la Bonne gouvernance ; la stratégie de bénévolat ; les stratégies axées sur les jeunes, les stratégies de cartographie communautaire et la fixation des objectifs stratégiques.

Du tour de table sur les principaux défis qui se posent aux OSCs béninoises, trois sont apparus récurrents : les défis structurels ; les défis de leadership et les défis de bénévolat et d’engagement.  Pour surmonter ces défis, des règles de leadership de qualités et développement de confiance sont acquis par les participants.

Sur la notion de bonne gouvernance, l’énoncé d’une vision et misions de les OSCs, les normes et règlements propres à les OSCs, la budgétisation, l’audit, l’évaluation, le rapport et les principes de la bonne gouvernance, sont entre autres éléments abordé.

Enchaînant avec la stratégie de bénévolat, les participants ont mieux appris comment recruter et maintenir les bénévoles au sein l’organisation sans occulté les normes à respecter en matière de réunion.

Par ailleurs, les Stratégies axées sur les jeunes ont édifié les participants sur les avantages qu’à tant les OSCs à concevoir et mettre en œuvre des stratégies axées sur les jeunes, que les jeunes bénéficiaires eux-mêmes. Pour construire des partenariats communautaires efficaces, il est impératif que les OSCs ait une bonne connaissance de ce qui existe dans leur communauté. Tel est l’enseignement à tirer de la cartographie communautaire.

Eu égard de l’engouement des uns et des autres pour cet atelier, c’est sur une note de satisfecit générale que les participants très enthousiasmés se sont donné rendez-vous pour la poursuite des activités le lendemain.

 

 

Abdoul-Waahidou BOUKARI