Malanville : la 4ème session ordinaire du conseil communal s’ouvre dans un contexte de fronde contre le maire

Ce lundi 26 novembre 2018 s’est ouverte la 4ème session ordinaire du conseil communal de Malanville. La session consacrée à l’étude du budget de l’année 2019 a démarré dans une atmosphère tendue.

Dans son discours d’ouverture, le maire Inoussa Dandakoé, a précisé que cette session est essentiellement basée sur l’étude et d’adoption du budget 2019 de la commune. A la salle de délibération de la mairie de Malanville, il a invité ses conseillers à « faire preuve de sursaut patriotique » dans l’étude et l’adoption du budget communal. Le développement de la commune est un enjeu commun, a-t-il soutenu.

Pourtant, la suite de la journée va révéler au grand jour la division du conseil communal de 25 membres. Ces derniers organisés en deux camps vont étaler leurs divergences sur les points de l’ordre du jour. Premier point d’achoppement, le rapport de la dernière session du conseil communal. C’était le deuxième point inscrit à l’ordre du jour.

Le conseil a eu droit à la lecture du compte rendu de la 3ème session ordinaire du conseil communal tenue les 24 et 25 septembre 2018. Suite à cette lecture, le maire a invité ses collègues à se prononcer sur ce rapport. A cette demande, aucune intervention n’a été notée ; ce qui laisse supposer un consentement de tous les conseillers à ce rapport.

Cependant, lors de l’adoption du document, grande a été la surprise du maire et de sa minorité de constater que le rapport est rejeté par 16 voies contre et 09 pour. Cette surprise n’a pas néanmoins empêché d’évoluer avec le troisième point de l’ordre du jour portant sur la présentation et l’adoption du niveau d’exécution du plan de travail annuel de l’année 2018. Ce point troisième point a également été rejeté par l’opposition majoritaire sans aucun motif. Il en sera ainsi pour les points quatre et cinq abordés au cours de cette première journée de la quatrième session ordinaire du conseil communal de Malanville.

A l’origine de ces rejets essuyés par Inoussa Dandakoé, il y aurait une initiative de destitution menée par le groupe des conseillers majoritaires.

Le seul point qui aura fait l’unanimité, est le premier, celui concernant l’intégration d’un nouveau conseiller communal, Halirou Bio suppléant de feu Bassitou Bawa Sanni, précédemment chef de l’arrondissement central de Malanville.

Lambert Adéoty

Contributeur Citoyen 229 à Malanville